Pleins feux sur les arts autochtones

7 avril 2015 – Les arts vivants au Canada ont de très profondes racines.  Bien avant l'arrivée des explorateurs européens au Canada, les peuples autochtones possédaient déjà une vie artistique riche et expressive avec de la danse, du théâtre, des contes, de la musique – autant d'éléments intégrés étroitement à tous les autres aspects de la vie.  Les arts autochtones sont toujours aussi vivants et se portent bien, comme en témoignent les activités récentes et à venir de l'Indigenous Performing Arts Alliance (Alliance des arts de la scène autochtones) et du Talking Stick Festival de Vancouver.

L'Indigenous Performing Arts Alliance (IPAA) est un organisme de services national qui revendique l'espace auquel tous les artistes de la scène autochtones ont droit.  Le 15 mars 2015, l'IPAA a célébré son dixième anniversaire de constitution en société en vertu d'une charte fédérale.  Ce jalon a été l'occasion pour les membres et alliés de l'IPAA de faire le bilan d'une histoire riche en événements et de discuter des initiatives en cours et à venir, notamment :

  • stud-dy | re-past, Manitoulin IslandL'élaboration d'un document d'information qui décrit le protocole traditionnel pour les cérémonies de purification par la fumée.
  • Le Repast, événement conjoint de l'IPAA, du Théâtre anglais du Centre national des arts et du centre de création Debajehmujig, qui aura lieu dans l'île Manitoulin du 14 au 16 mai. Cet examen de l'histoire des arts vivants autochtones est le point culminant de l'initiative de collaboration inédite qu'est The Study, qui aura duré  deux ans. Cette initiative vise à changer fondamentalement le visage du théâtre canadien en inspirant confiance aux chefs de file artistiques et en les outillant en vue de la programmation de spectacles autochtones.
    Tous et toutes sont les bienvenus.

 

Du 20 au 24 février 2015, le Talking Stick Festival a été l'hôte de la première édition de son programme intitulé Coming to the Fire – Indigenous Touring Network, qui a eu lieu à Vancouver (Colombie-Britannique) sur les territoires traditionnels non cédés des nations salish de la Côte.

Coming to the Fire a été l'occasion de réunir 97 diffuseurs et artistes provenant du Canada, des États-Unis et de l'Australie, de mettre en commun et d'examiner divers points de vue sur le thème du protocole.  Le programme était dirigé par Margo Kane (cree-saulteaux), directrice artistique de Full Circle: First Nations Performance, et appuyé par une équipe de directeurs, d'animateurs et de producteurs canadiens et étrangers : Mique’l Dangeli de la nation tsimshian de Metlakatla, France Trépanier Kanien’kéha:ka (mohawk et francophone), Chris Creighton Kelly et Merindah Donnelly, productrice  invitée du groupe autochtone wiradjuri d'Australie.

Coming to the Fire a donné aux participants la possibilité d'examiner ensemble la façon dont les tournées de spectacles autochtones sont représentées dans les salles et lieux autochtones et non autochtones.  Les participants ont aussi pu discuter en diverses tribunes du protocole relatif à la pratique, aux processus, à la collaboration et à la prestation des spectacles autochtones. 

Le programme s'est terminé par une journée de discussions au terme de laquelle un réseau national des arts vivants autochtones est né.  Un comité directeur a été élu et l'Indigenous Performing Arts Alliance (IPAA) dirigera les étapes suivantes de l'évolution de ce nouveau réseau emballant.

La réunion nationale des réseaux de CAPACOA, qui aura lieu à Ottawa les 5 et 6 mai, permettra aux réseaux de diffusion canadiens d'en apprendre davantage sur l'initiative et de définir des moyens d'en appuyer le développement.

 

Pour plus d'information sur les arts autochtones

Comprendre les arts autochtones au Canada aujourd'hui, Conseil des arts du Canada, 2012.

Guide du diffuseur autochtone: Évènements musicaux, Conseil des arts de l'Ontario, 2012.

La création et la diffusion chez les premiers peuples, Canadian Geographic, Strategic Moves et CAPACOA, 2013.

 

Actualités précédentes

Un nouveau service d'aide pour les visas aux États-Unis

Le groupe de travail sur le Règlement 105 émet des recommandations