Des réseaux à l'oeuvre

13 mai 2015 – Au début du mois de mai, les réseaux canadiens de diffusion se sont réunis pour deux importants événements organisés en marge de la Scène Ontario. Le premier visait le développement du leadership et le développement des réseaux; le second visait à faire le point et à examiner des avenues de collaboration pour le secteur de la tournée et de la diffusion.

Des participants souriants à la formation sur le leadershipDu 2 au 4 mai, huit coordonnateur de réseaux de diffusion ont participé à une formation intensive sur le leadership à Cantley, Québec. Guidés par les modérateurs Jerry Yoshitomi et Jeffrey Golde, les participants se sont familiarisés avec le leadership partagé et différents styles de leadership individuel. Ils ont ensuite esquissé et présenter des plans afin de réaliser leurs aspirations professionnelles et individuelles. Les participants se sont aussi penchés sur la plus-value des réseaux auprès de leurs différents adhérents. En définitive, les réseaux de diffusion ont un effet multiplicateur sur les diffuseurs, les agents et les artistes : ils accroissent leur capacité à toucher et à transformer des spectateurs et des collectivités.

Ensuite, les 5 et 6 mai, des représentants de 18 huit réseaux de diffusion se sont retrouvés à Ottawa pour le Réunion nationale de réseaux. La réunion de cette année a donné aux participants l'occasion de prendre la mesure de l'inclusivité de leurs réseaux. Elle leur a aussi permis de faire le point sur les initiatives de promotion des arts, d'ébaucher des initiatives collectives de développement professionnel et d'explorer de nouvelles approches de soutien au développement de marché. Cette réunion incluait de surcroît des dialogues avec la Coalition canadienne des arts et le ministère du Patrimoine canadien.

Deux réseaux participaient à cette réunion pour la première fois : Festivals et événements majeurs (représenté par le Festival Luminato), ainsi que l'Indigenous Performing Arts Alliance. Ces nouveaux venus ont grandement enrichi les discussions. FEÉM a fourni une expertise précieuse à propos du Règlement 105 et IPAA à aidé les participants à aborder des enjeux très divers avec une perspective autochtone. « Participer à ces événements si adroitement animés a été une occasion d'apprentissage incroyable. Je suis reconnaissant de l'occasion qui m'a été donnée de prendre la parole au nom de mes membres dans un contexte signifiant et devant mes collègues de tout Turtle Island (Amérique du nord), » a déclaré Cole Alvis, directeur général de l'Indigenous Performing Arts Alliance.

Les réseaux de diffusion font l'état de la situation concernant le nombre grandissant de foires commerciales et explorent des avenues de collaboration

CAPACOA est reconnaissante du soutien apporté par Patrimoine canadien et le Conseil des arts du Canada pour le tenue de ces deux événements.

 

Actualités précédentes

Les mentors ont besoin de soutien, eux aussi

Aperçu du budget fédéral 2015