De la parole aux actes

27 septembre 2016 – L'an dernier, la Commission vérité et réconciliation posait un jalon dans l'histoire canadienne avec la publication de 94 appels à l'action. La Commission nous invitait ainsi à poser des gestes en vue d'établir de nouvelles relations. Depuis, plusieurs initiatives ont pris racine dans le secteur du spectacle.

Voici un aperçu d'initiatives d'envergure dans le secteur de la diffusion, sous la direction de Indigenous Performing Arts Alliance (IPAA) et d'associations partenaires.

Les nations hôtes à l'avant-scène

Les événements contact du pays se font le théâtre de conversations avec les nations hôtes. Ces conversations offrent aux diffuseurs non-autochtones une compréhension nouvelle et une occasion de se situer par rapports aux territoires traditionnels de cette terre. Ces rencontres se déroulent en deux temps. D'abord, des membres des nations hôtes exposent leur liens avec le territoire où se déroule l'événement. Ensuite, des artistes autochtones apportent leurs points de vue sur le développement d'échanges basés sur le respect, sur l'établissement de relations et sur la collaboration équitable avec la communauté des arts de la scène autochtones.

Les participants à la conversation avec les nations hôtes, lors de Contact East à Saint-Jean, NB.
Participants at the Host Nations Conversations in Saint John, NB.
(De gauche à droite) Sage Mi'kmaq Hubert Francis, Cole Alvis, Samaqani Cocahq (Natalie Sappier), Red Suga, Wolastoqiyik Elder Maggie Paul, Nipahtuwet Naka Wespahtuwet Possesson, Sue Urquhart et Tristan Grant.
Elders, artists, and organizers at the Host Nations Conversations in Saint John, NB.

L'idée des des conversations avec les nations hôtes origine de la rencontre avec la docteure en Protocoles et interprétation autochtones Mique’l Dangeli (Tsimsian) et Margo Kane (Cree-Saulteaux), directrice artistique et générale de Full Circle First Nations Performance, lors de la conférence de diffuseur tenue dans le cadre du Talking Stick Festival en 2015. Les chefs autochtones de la région aujourd'hui appelée Vancouver – les nations xwməθkwəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish), Stó:lō et Səlíw lwətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh) – ont aussi joué un rôle important de le développement du concept.

Par la suite, IPAA et CAPACOA ont collaboré avec Mique’l Dangeli et Margo Kane pour organiser une conversation avec les nations hôtes dans la cadre de la Conférence 2015 de CAPACOA, au Centre de santé autochtone sur le territoire non cédé algonquin. Cette conversation, qui mettait en valeur les protocoles et les pratiques de sages et d'artistes des nations Kitigan Zibi, Crie, Mohawk et Anishinaabe, fut suivie d'un entretien avec l'auteure-compositeure-interprète Inuk Susan Aglukark et s'est avérée l'un des moments forts de la conférence.

La semaine dernière, une autre conversation avec les nations hôtes a eu lieu, cette fois à Saint-Jean, Nouveau Brunswick, dans le cadre de Contact East. Elle mettait à l'avant scène des sages et des artistes des nations Wolastoqiyik (Maliseet) et Mi’kmaq. La conversation s'est conclue par une vitrine d'un artiste hip-hop de la nation Papineau : Red Suga.

La prochaine conversation aura lieu dans le cadre de Ontario Contact, le 2 novembre 2016, à Peterborough. D'autres conversations avec les nations hôtes seront annoncées prochainement.

CAPACOA et IPAA reconnaissent l'appui financier du gouvernement du Canada envers les conversations avec les nations hôtes.

Rassemblement au Yukon

Le Rassemblement intertribal est l'événement annuel itinérant de IPAA. Du 1er au 3 octobre prochains, une délégation de diffuseurs membres de CAPACOA se joindra au 4e Rassemblement intertribal à Dakwäkäda (Haines Junction, Yukon), territoire traditionnel et autonome des nations Champagne et Aishihik. Des artistes locaux y présenteront leur spectacle lors d'une vitrine autochtone et les chefs de file du secteur des arts pourront prendre connaissance des oeuvres en développement de part et d'autre de l'île de la Tortue (Amérique du Nord).

CAPACOA et IPAA reconnaissent le soutien financier du Conseil des arts du Canada envers ce rassemblement.

Développement professionnel et humain

CAPACOA, IPAA et Ontario Presents entreprennent présentement une initiative de formation sur la diffusion des arts autochtones. Les détails de ce programme seront dévoilés le 2 novembre 2016 à Ontario Contact.

Le développement de ce programme est rendu possible grâce au soutien de la Fondation Trillium de l'Ontario.

 

Actualités précédentes

Double bande : le numérique et l’analogue sous la loupe

Lancement du programme de financement PADO