Les arts vivants sont importants pour les Ontariens

16 novembre 2011 - Presque tous les Ontariens participent à une activité artistique : 99 % des Ontariens pratiquent au moins une fois par année une des dix activités musicales figurant dans l'Étude sur l’engagement dans les arts en Ontario.

Cette étude, commandée à la firme WolfBrown par le Conseil des arts de l'Ontario, a révélé que :

"Bien que la participation médiatique soit très répandue comparativement aux autres activités incluses dans le sondage, les Ontariens accordent une importance proportionnellement plus élevée à l’assistance à des activités comme visiter des musées d’art ou assister à des pièces ou à des comédies musicales interprétées par des comédiens professionnels." (p. 4)

Voici un détail par discipline des arts vivants :

  • 60 % des Ontariens assistent à des concerts de musiciens professionnels.
    • Parmi ceux-ci, 74 % estiment que cette activité est « très importante ».
  • 55 % des Ontariens assistent à des pièces et comédies musicales interprétées par des comédiens professionnels.
    • Parmi ceux-ci, 74 % estiment que cette activité est « très importante ».
  • 25 % des Ontariens assistent à des spectacles de compagnies et de danseurs professionnels.
    • Parmi ceux-ci, 67 % estiment que cette activité est « très importante ».

 

Les arts vivants figurent d'ailleurs comme les 6 activités activités les plus importantes relativement à leur fréquence :

"Les activités suivantes ont le rapport le plus élevé d’importance à fréquence, indiquant que ce sont celles auxquelles les répondants accordent le plus d’importance relativement à leur fréquence :

  1. Assister à des concerts d’étudiants ou de musiciens de la communauté
  2. Assister à des concerts de musiciens professionnels
  3. Assister à des spectacles de danseurs professionnels ou de compagnies de danse professionnelles
  4. Assister à des spectacles de danse d’étudiants ou de danseurs de la communauté
  5. Assister à des pièces ou comédies musicales interprétées par des comédiens professionnels
  6. Assister à des pièces ou comédies musicales interprétées par des étudiants ou des comédiens de la communauté" (p. 39)

Ces résultats suggèrent que bien que la fréquence de l’assistance soit traditionnellement l’indicateur de référence pour l’engagement et le succès subséquent de la programmation des arts dans la population générale, examiner l’engagement du point de vue de l’importance peut jeter de la lumière sur une autre dimension de la réussite - la valeur publique élevée des arts en général.

 

Y aurait-il une demande latente pour les arts vivants ?

On pourrait interpréter cet écart entre la fréquence et l’importance comme indiquant un niveau de demande non remplie pour les programmes d’arts de la scène. En effet, l'étude s'est aussi penchée sur cette question a trouvé que :

"95 % des Ontariens affirment qu’ils aimeraient avoir plus d’activités artistiques qu’ils n’en ont actuellement." (p. 7, 81)

Parmi toutes les activités figurant dans le sondage, deux activités liées à la fréquentation des arts vivants sont arrivées en tête de liste des activités que les Ontariens aimeraient faire plus souvent :

  • Assister à des pièces ou comédies musicales interprétées par des comédiens professionnels - 12% (2e plus haut)
  • Assister à des concerts de musiciens professionnels - 11 % (4e plus haut)

 

Quoi d'autre encore ?

Outre ces données sur la fréquentation et l'importance, cette étude offre une foule d'autres informations pertinentes pour la conception de programmes et le développement de public. Ces aspects de l'étude seront abordés dans un autre article.

 

Source : Étude sur l’engagement dans les arts en Ontario, étude réalisée par WolfBrown pour le Conseil des arts de l'Ontario, 2011.