Une étude de grande envergure met en lumière l'incidence des arts vivants

29 avril 2013 - La diffusion des arts vivants engendre de nombreux bienfaits pour les particuliers, leurs collectivités et l'ensemble de la société, selon un rapport préparé par Strategic Moves et publié aujourd'hui par l'Association canadienne des organismes artistiques (CAPACOA).

Le rapport L'importance de la diffusion : une étude sur la diffusion des arts vivants au Canada présente un survol historique et contemporain de l'écosystème des arts vivants. Il nous apprend que les arts de la scène sont très importants pour une vaste majorité de Canadiens – de tous profils socio-économiques – et fournit de nouvelles informations sur la participation culturelle des jeunes. Surtout, le rapport décrit de nombreux bienfaits publics associés à la diffusion des arts vivants, dont des effets favorables sur la santé et le bien-être, un apport d'énergie et de vitalité dans les collectivités et une société plus cohésive et solidaire.

The Value of Presenting report cover   Visualisation de données sur la fréquentation des arts vivants   Visualisation de données à propos des bienfaits des arts vivants
Lisez le rapport   Visualisez les données   Visualisez les données


« Ce rapport est unique de par son envergure et de par sa perspective : il donne à voir la diffusion de spectacles du point de vue de celles et ceux qui en retirent les bienfaits, » a déclaré Phyllis Stenson, directrice générale de la Harrison Festival Society et présidente de CAPACOA.

« Voilà un rapport qui met en évidence le rôle central du diffuseur dans le développement de nos communautés francophones, » a ajouté Jacinthe Comeau, directrice générale du Réseau Atlantique de diffusion des arts de la scène (RADARTS) et membre du comité consultatif de l'étude.

 

Principales conclusions

  • Les Canadiens accordent beaucoup d'importance aux arts vivants. En outre, trois sur quatre déclarent assister à des spectacles en tous genres.
  • Les Canadiens ne se contentent pas d'acheter des billets; ils soutiennent aussi les arts vivants à titre bénévole. Au sein des organismes de diffusion, on retrouve 17 bénévoles pour chaque employé.
  • L'accès au spectacle via les médias électroniques ne remplace pas la fréquentation en salle : il l'accroît. Les Canadiens sont deux fois plus susceptibles d'accorder une grande importance à l'assistance au spectacle sur scène qu'à la consommation par le biais de médias.
  • Les Canadiens fréquentent surtout les arts vivants dans des salles de spectacles et dans des espaces en plein air. Ils estiment que les lieux de diffusion sont très importants pour améliorer la qualité de vie dans les collectivités.
  • Les Canadiens estiment que la diffusion des arts vivants profite autant au particulier qui assiste à des spectacles qu’à l’ensemble de la collectivité.
  • Selon les Canadiens, les bienfaits les plus importants de la diffusion des arts vivants dans leurs collectivités sont un apport d'énergie et de vitalité, une amélioration de la qualité de vie et une collectivité plus créative.
  • Il y a plus de 1 400 organismes de diffusion de tout acabit au Canada : diffuseurs de saisons de spectacles et diffuseurs de festivals, diffuseurs attachés à une salle de spectacle et diffuseurs occasionnels, diffuseurs spécialisés dans une seule discipline et diffuseurs présentant des spectacles dans plusieurs disciplines telles que la chanson, le théâtre, la danse, l'humour ou le conte.


Découvrez d'autres faits saillants

 

Découvrez d'autres vidéos sur la diffusion des arts vivants

Faites-nous part de vos remarques sur notre blogue ou sur notre page Facebook.

L'étude sur L'importance de la diffusion a été commandée par CAPACOA et des réseaux de diffusion partenaires, et a été supervisée par un comité consultatif de représentants du secteur. Les activités de recherche ont été menées de mai 2011 à janvier 2013 par Strategic Moves. Elles ont notamment inclus des consultations auprès de plus de 1 000 parties prenantes de la diffusion, de même que deux sondages menés par la firme EKOS Research Associates. Ce projet a été rendu possible grâce à l’aide financière du Conseil des Arts du Canada, du gouvernement de l'Ontario, du Conseil des arts de l'Ontario, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse et du Saskatchewan Arts Board.

 

Pour de plus amples informations :

Frédéric Julien
Gestionnaire de projets
613 562-3515