Le prochain chapitre des politiques culturelles au Canada

29 avril 2016 – La semaine qui se termine a été marquée par deux annonces majeures relativement à l'écosystème des arts et de la culture au Canada.  La fin de semaine dernière, la ministre du Patrimoine canadien annonçait une importante consultation sur le contenu canadien dans un monde numérique. Quelques jours plus tard, le Conseil des arts du Canada dévoilait son plan stratégique 2016-2021.

Façonner un nouvel avenir

Façonner un nouvel avenir : plan stratégique 2016-2021Commençons par le Conseil des arts du Canada. Son plan stratégique revêt une importance particulière. Premièrement. ce plan déterminera comment le Conseil des arts va affecter l'augmentation sans précédent de 180 millions de dollars qui lui été consentie dans le budget fédéral 2016. Deuxièmement, il présente les priorités stratégiques qui guideront la mise en oeuvre du nouveau modèle de financement. Troisièmement, en plus de réaffirmer son engagement envers le soutien aux artistes et aux organismes (88% des nouveaux crédits parlementaires seront consacrés aux subventions et contributions), le plan met de l'avant trois nouveaux engagements stratégiques :

  • accentuer la qualité, la portée et le partage de l’art au Canada grâce au numérique;
  • investir dans le renouvellement des relations entre les artistes autochtones et les pu-
    blics autochtones et non autochtones pour qu’émerge un avenir commun;
  • accroître le rayonnement de la création d’ici et de nos artistes à l’international.

Les engagements envers les artistes autochtones et la promotion à l'international sont d'excellentes nouvelles, dans la perspective des récents partenariats de CAPACOA avec Indigenous Performing Arts Alliance et CINARS. L'engagement envers le numérique donne quant à lui suite au dialogue entrepris avec l'étude sur L'importance de la diffusion – et il coïncide avec une entreprise d'une envergure rare chez Patrimoine canadien.

Vers une refonte des politiques culturelles

Le contenu canadien dans un monde numériqueLa ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joy, a annoncé la tenue d'une vaste consultation publique sur la création, la découverte et l’exportation de contenu canadien dans un monde numérique. Son intention est d'adapter l'ensemble de nos politiques culturelles – de la Loi sur la radiodiffusion jusqu'au CRTC – à l'ère du numérique. « Tout est sur la table, » a-t-elle déclaré.

Le contenu culturel peut sembler étranger au domaine du spectacle, mais ce n'est pas le cas. Cette consultation porte sur bien plus que le contenu canadien et les industries culturelles. Les vecteurs de changements identifiés dans le document de préconsultation affectent l'ensemble de l'écosystème culturel. Les consommateurs de contenu s'attendent de plus en plus à du contenu personnalisé, accessible instantanément, peu importe où ils se trouvent, et ce, sans frais (ou presque). Cela représente une rude compétition pour les disciplines artistiques qui requièrent des engagements spécifiques en temps et en lieu, ainsi que des transactions financières onéreuses (à bien y penser, les « frais de commodité » de certains services de billetterie en ligne avoisinent le coût d'un abonnement mensuel à Netflix).

Cette consultation est l'occasion de la décennie qui nous permettra de revoir de fond en comble l'ensemble de nos politiques culturelles. Nous vous encourageons fortement à y participer. La préconsultation est en cours jusqu'au 20 mai.

Lire le document de préconsultation

Lire le questionnaire de préconsultation

Répondre au questionnaire de préconsultation

Partager vos idées avec nous

 

Frédéric Julien
Directeur, recherche et développement, CAPACOA
Coprésident, Coalition canadienne des arts

 

Actualités précédentes

Tendances dans la recherche sur les auditoires

Des changements en faveur de l’efficacité, la transparence et la confiance chez Patrimoine canadien